Skip to content

Qui se ressemble, se ressemble.

mai 31, 2009

‘Scusez d’avance cette diarhée de billets aujourd’hui, c’est que je viens juste de me souvenir que j’avais promis à Chocoladdict de participer à son concours « Jeu des ressemblances » et que tout cela doit être posté avant ce soir minuit pour que ma participation soit validée.

Je ne pouvais pas faire l’impasse sur ce jeu car je me considère un peu comme la championne toutes catégories de cette discipline : je suis capable de reconnaître en toute personne sa ressemblance avec une célébrité. Ce qui est bien agréable quand je me retrouve seule à une terrasse de café : « Oh la la ! J’y crois pas ! Evelyne Dheliat sort avec Minet des Musclés ! Ben merde alors ! » Du coup je peux passer des heures seule à siroter un café froid sans que l’ennui ne vienne pointer le bout de son nez. Inconvénient : tous mes amis se demandent vraiment quel magazine people je lis « Non mais t’es bien sur qu’Evelyne Dheliat sort avec Minet ?? Je l’ai lu nulle part moi ! »

Autre problème : je finis par faire l’amalgame entre la personnalité et son sosie. Au travail, une fille ressemble à s’y méprendre, selon moi, à Mauresmo. J’aime pas trop prendre l’ascenseur avec elle, de peur d’y être coincée et qu’elle me trouve à son goût. Je n’aimerais pas avoir à refuser les avances d’une fille capable d’envoyer une balle à près de 200 kilomètres/heure.

J’ai ma technique pour les sosies : il ne faut pas que la ressemblance soit trop flagrante sinon c’est le bide assuré. Franchement, ça fait rire qui quand on dit que les soeurs Olsen ou les frères Cantona se ressemblent ? Pour que le sosie marche et fonctionne comme gag, il ne faut trouver qu’un seul point commun mais flagrant, on met le doigt dessus et on appuie bien fort pour que le reste s’efface.
Par exemple, y’a pas longtemps, j’ai eu un flash pour ce deux-là :


Non seulement je trouve qu’ils se ressemblent (si si ! l’oeil qui tombe !) mais en plus ils pensent pareils (enfin y’en a un qui pense plus du tout).

Preuve irréfutable numéro 1
« L’Amérique, l’Amérique, je veux l’avoir et je l’aurai
L’Amérique, l’Amérique, si c’est un rêve, je le saurai
Tous les sifflets des trains, toutes les sirènes des bateaux
M’ont chanté cent fois la chanson de l’Eldorado
De l’Amérique »
L’Amérique by Joe Dassin

Preuve irréfutable numéro 2
Une fille qui n’avait rien, rien d’extraordinaire,
M’a chauffé le coeur comme elle a chauffé ma gamelle.

Elle a mis du tabac dans ma vieille pipe en terre,
Ne m’a pas demandé de caresser ses dentelles;
Elle n’en avait pas, pas plus qu’elle n’avait de mère…
Mâche ta chique by Joe Dassin

Et vous savez quoi ? J’ai même pas honte !

Publicités
6 commentaires leave one →
  1. mai 31, 2009 2:49

    Oh ben c’est la fête du slip ici.

    Tu trouves toi qu’ils se ressemblent ?

  2. mai 31, 2009 5:07

    Mdr…
    En dehors de leurs pensées (ou actes??), effectivement y’a comme un petit air 😉

  3. mai 31, 2009 10:59

    C’est lequel qui louche le plus ?

  4. juin 1, 2009 4:43

    Enfin ! Te revoilà ! Puis-je espérer que tu répondes un jour à mon mail, aussi ? (mais qu’est-ce que tu as fait tout ce temps ??)

  5. juin 2, 2009 1:43

    Il fallait y penser, mais maintenant que tu le dis…. y’a comme un air, capillaire aussi.

  6. juin 2, 2009 6:55

    T’as fini de me convaincre avec tes preuves irréfutables !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s