Skip to content

Monsieur Hulot, l’ami des enfants

janvier 21, 2013

Au début d’année, il y a le catalogue de la Redoute et celui des bonnes résolutions. S l’un a parfois des conséquences sur l’autre (faire un régime pour rentrer dans les maillots de bain de la page 437), il y aussi des résolutions sorties de nulle part ou presque, les résolutions d’un monde meilleur qu’on ne cesse de remettre au lendemain de l’année prochaine.

Cette année j’ai sorti des cartons de la mère qui veut s’améliorer l’envie d’inculquer à ma fille une certaine culture cinématographique en exhumant des archives des films validés par des générations entières. Je me suis rendue compte à quel point il était difficile de trouver une liste de films (non pas de dessins animés) qui puissent être vus et compris par des enfants de 6 ans. J’ai finalement trouvé cette liste éditée par le British Film Institute des films à voir avant 14 ans, qui doit être remaniée pour son âge mais qui est assez complète.

A raison d’un film par semaine, ma fille et moi sommes devant l’écran. Et la première expérience me conforte dans l’idée que l’idée n’était pas mauvaise. Parce que je me dis que ça pourrait peut être vous servir, j’en ferais donc un compte-rendu d’abord en vous retranscrivant telle quelle l’opinion de ma fille sur le sujet, puis mon propre avis sur ce visionnage mère-fille.

On commence donc par « Les vacances de Monsieur Hulot » de Jacques Tati.

« Au début c’était la musique et aussi à chaque fois ça changeait d’image la mer et les cailloux. Après c’est venu le film et après la voiture, drôle de voiture verte et blanche et après la voiture elle arrêtait pas de sauter et de perdre son huile. Tout le monde allait en vacances vers la mer. Et puis tout le monde allait se changer et allait dans la mer. Le servant de l’hôtel tirait sur la cloche et après tout le monde courait pour aller manger. Y’avait le vieux et la dame, ils étaient premiers. 

Un monsieur et une dame qui étaient toujours ensemble et aussi le petit frère de la grande fille. Y’avait le monsieur et la dame qui faisait du cheval et des fois ils faisaient des fêtes, le garçon et la fille dansaient. Tellement c’était trop rigolo, il est allé dans la cabane des feux d’artifices et a fait craquer tous les feux d’artifice. Ca a réveillé toutes les filles. Le lendemain matin, y’avait des gens qui partaient au pique-nique et d’autres restaient à la mer pour se baigner. Et l’autre jour, tout le monde partait des vacances et c’était la fin des vacances.

J’ai bien aimé le film parce qu’il était sympa, y’avait quelqu’un de très drôle et c’était très amusant. Monsieur Hulot (elle ne se souvenait plus du nom) avec sa voiture. Je regarderai encore. Le bruit de la porte est très, très drôle : ils ont mis le bruit exprès pour faire rire les gens. »

Le bruit : un acteur comme les autres
Grâce aux Vacances de Monsieur Hulot, l’enfant découvre un nouvel acteur qu’il avait peut être jusque-là négligé. Entre la voiture qui crachote, les pétards qui pétaradent (forcément) et surtout la porte du restaurant qui boing (un gag à lui tout seul), il découvre que le bruit (en dehors des dialogues qui sont de toute façon presque inexistants dans ce film) peut jouer un rôle essentiel. L’occasion de leur apprendre que les bruits peuvent être rajoutés pour ajouter une nouvelle dimension à une scène.

Un monde noir et blanc
L’enfant a une vision très colorée du monde. Quand il est confronté à un film en noir et blanc, il imagine que l’histoire sera triste et terne. Le meilleur moyen de contourner cela est donc bien de lui montrer des films comiques en noir et blanc pour qu’il finisse par faire abstraction de cette idée d’univers morose. N’empêche que la couleur leur manque et ma fille émet le souhait « de colorier le film pour y rajouter du rose, du violet et du jaune »

L’adulte est un enfant comme un autre
Ce qu’il y a de formidable dans les films de Jacques Tati et spécialement celui-là, c’est que Monsieur Hulot est un adulte (et grand qui plus est) qui donne raison aux enfants. Il prend clairement leur parti en se conduisant comme eux, et en se moquant des « vrais » adultes qui prennent les choses trop au sérieux. Entre l’enfant qui regarde le film et Monsieur Hulot, une complicité s’installe très vite et les rires se multiplient.

Mais surtout, regarder Les Vacances de Monsieur Hulot avec ses enfants donne envie aux parents que nous sommes de se remettre en question. Le message étant « Arrête de regarder le journal/ ta feuille d’impôts/ tes objectifs trimestriels et fais un concours de grimaces/ une bataille d’oreiller/ une partie de cache-cache avec tes enfants »  bref, arrêtons de jouer à l’adulte, ce jeu même pas drôle.

approuvé

Publicités
5 commentaires leave one →
  1. janvier 21, 2013 11:19

    Ah oui, les Tati, c’est pas mal pour les enfants, je me souviens que mon oncle leur avait bien plu (et puis, c’est en couleurs !). Profite-en, parce que j’ai l’impression qu’il y a un âge béni où on peut leur transmettre des trucs, mais qu’il font preuve ensuite de bcp de mauvaise volonté dès la pré-adolescence…

  2. janvier 21, 2013 11:23

    Oui je crois que commence à en prendre conscience et c’est pourquoi j’ai lancé cette résolution cette année parce que mine de rien, y’a tout de même des heures et des heures de visionnage et si je veux qu’elle accepte les Truffaut sans sourciller d’ici 6 ans, faut que je mette au travail tout de suite.
    Mon oncle est évidemment dans la liste ! Indispensable ! 🙂

  3. janvier 21, 2013 2:59

    J’adore les critiques de ta fille. J’ai revu tout le film défiler dans ma tête grâce à elle 😉

  4. janvier 21, 2013 3:52

    @La vie presque en rose
    Pendant un (court) moment, je me suis dit qu’elle pourrait devenir critique de cinéma plus tard et puis je me suis souvenue qu’en général ces gens n’étaient pas très aimés 🙂

Trackbacks

  1. Lorsque Laura Ingalls jouait pour Woody Allen… | la vie est une anacoluthe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s