Skip to content

Le grand emballage

avril 6, 2012

Selon un principe de bon sens, tout ce qui est sorti de quelque part doit pouvoir re-rentrer dans ce même quelque part (si on met de côté les nouveaux-nés qui ne retourneront jamais de là où ils sont sortis).

Hier, je me suis raccrochée à ce principe pendant deux heures quand il a fallu remballer un produit. Pour la petite explication, je suis régulièrement, en tant que blogueuse semi-influente les jours impairs, invitée à tester des produits que je m’engage à rendre au destinataire après quelques temps. C’est pourquoi je conserve religieusement boîtes, cartons, films à bulle, flo-pak (les petits confettis en mousse) et mousses de protection pour le jour du grand départ. Même si vous n’êtes pas comme moi, une blogueuse semi-influente des jours impairs, je suppose que vous avez déjà du être confronté à cette complexe question du remballage, par exemple lors d’un retour produit insatisfaisant, et vous comprendrez donc ce qui suit.

Un produit emballé, c’est un peu au niveau complexité comme un puzzle de 20 000 pièces intitulé « un Schtroumpf à la mer« , tu mets 2 minutes à le défaire mais quand il s’agit de tout remettre en place, on préférerait chercher une aiguille dans un champ de bottes de foin.

Je pense que les concepteurs d’emballage de produit sont de grands détraqués qui ont eu pour hochet un Rubik’s Cube et qu’ils ont du apprendre à lire avec des mots croisés. Bref ils ont été conditionnés pour caser des choses là où le simple mortel laisse une case vide. D’ailleurs je me demande si ces grands esprits ne sont pas actuellement sous-exploités : une qualité pareille, ça pourrait nous servir à autre chose qu’à éviter que notre fer à repasser n’ait la nausée pendant le voyage. Si on employait ces gars dans les transports en communs, on réglerait instantanément ce problème de place durant les heures de pointe.

– Hé José ! Reste 2,73 cm dans le fond de la rame !
– Ok dans ce cas, cale la grand-mère mais oublie pas de l’enrouler dans du film à bulles ! 

C’est sans doute les seules personnes en France qui doivent penser qu’il n’y a pas assez d’élèves par classe.

– Non mais quel gâchis José, 36 élèves par classe, on pourrait au moins y mettre le triple !

J’ai eu le temps de maudire ces hommes de l’extrême quand il m’a fallu remballer une cafetière hier, le polystyrène ne s’emboîtant dans aucun sens. A la fin, il me restait toujours un accessoire à la main alors que plus rien n’était censé entrer. Heureusement, pour me calmer, il y avait toujours le film à bulles : à chaque bulle éclatée, c’est comme si j’écrasais mentalement un concepteur d’emballage de produits.

Par chance, je suis moi-même un peu détraquée et j’ai donc réussi à caser au bout de deux heures ce qui naturellement ne pouvait pas l’être.

Puis il a fallu envelopper le paquet par souci de discrétion, ce qui n’est pas un souci quand on a du papier et du scotch.

J’avais plus de papier, et pratiquement plus de scotch.

Enveloppé avec soin par l'Electroménagère Company

N’ayant plus le délai nécessaire pour acheter du papier car le livreur devait passer 1/4 d’heure après, j’ai cherché avec désespoir un moyen d’emballer mon produit.

Demain, dans l’open space d’une agence de communication, ils  recevront le plus joli colis jamais reçu, amoureusement emballé avec du papier-peint et du scotch électrique isolant.

Je sens que je vais faire un carton.

Publicités
18 commentaires leave one →
  1. Lucky Sophie permalink
    avril 6, 2012 9:18

    hi hi ça me rappelle quelquechose ! J’ai fait dans le sac poubelle aussi ! 😉

  2. electromenagere permalink*
    avril 6, 2012 9:23

    @Lucky Sophie
    Mais ! ….. Argh ! …. Han ! … J’y ai même pas pensé au sac poubelle !!! Punaise je suis vraiment trop bête, j’aurais pu épargner mon papier-peint. Je vais pleurer et je reviendrais peut être 😦

  3. avril 6, 2012 9:33

    Le papier peint ! Avec un colis aussi bien customisé, tu vas finir par leur donner des idées aux marketeux…

    (et si tu filmais au moment du déballage ?)

  4. L'Heure d'Eté permalink
    avril 6, 2012 9:33

    Qu’est-ce que ce récit m’a fait rire… Et la photo d’anthologie aussi !
    Ecoute, tu as sauvé la situation : c’est l’œuvre d’une pro !
    What else ?
    Nathalie

  5. electromenagere permalink*
    avril 6, 2012 9:40

    @Cambroussienne
    J’étais bientôt au bout du rouleau (c’est le cas de le dire !) du scotch électrique, j’étais sur le point de m’en prendre au masking tape de ma fille.
    Mais sans dec, je me suis dit que le prochain paquet, je prendrai des photos avant de déballer pour pouvoir me rappeler de ou était quoi et dans quel position. J’ai perdu deux heures avec ce casse-tête géant !

    @L’heure d’été
    Maintenant que j’y pense, on dirait un peu du Cristo. Au lieu de le renvoyer au fabricant, j’aurais peut être du le revendre chez Sotheby’s ! 🙂

  6. avril 6, 2012 10:15

    Extra! Moi j’aime bien les puzzles alors en général je m’en sors plutôt bien mais j’ai conscience d’avoir des facilités dans ce domaine et ton billet m’a bien amusé.
    Je t’assure que je vais ouvrir avec d’autant plus d’attention le colis que je vais ouvrir prochainement et qu’il me faudra moi aussi renvoyer. Oui! mois aussi! je ne suis toujours pas influente mais j’ai quand même été sélectionné pour tester un truc! je trépigne d’avance.

  7. electromenagere permalink*
    avril 6, 2012 10:20

    @Cleanette
    J’en suis venue à l’idée qu’il faut photographier le colis avant de le déballer pour savoir comment replacer l’objet.
    Bravo pour le test et, courage ! 🙂

  8. avril 6, 2012 10:47

    Tu peux aussi te filmer en le déballant, comme ça quand tu remballe, tu passes le film en marche arrière. Est-ce que je n’aurais pas l’esprit aussi compliqué que ces emballeurs ?…

  9. electromenagere permalink*
    avril 6, 2012 10:49

    @Anita
    Non mais filmer, ça ne va pas être possible. Je vais devoir me faire les ongles avant, me maquiller, trouver la tenue adaptée, attendre qu’il fasse beau pour avoir l’éclairage idéal.
    Pourrait-on être sérieux deux secondes ici ? 😀

  10. avril 6, 2012 10:58

    Je me demande s’ils te renverront des trucs à tester…

  11. electromenagere permalink*
    avril 6, 2012 11:00

    @Blogueuse égarée
    Tant qu’on m’envoie pas un truc vivant à tester, ça risque pas grand chose en fait (tu crois ?)

  12. leoniecanot permalink
    avril 6, 2012 11:13

    Non non, c’est joli… À mon avis, à la Tate Modern de Londres ils te le prennent pour leur expo permanente…

  13. electromenagere permalink*
    avril 6, 2012 11:15

    @Leonie
    Voilà ! J’y pense de plus en plus, une carrière d’artiste contemporain m’attend quelque part !

  14. avril 6, 2012 11:31

    J’ai investi dans un mari très fort en logistique : il est responsable de l’emballage des colis !

  15. electromenagere permalink*
    avril 6, 2012 12:25

    @Maman est occupé
    La chance ! Il fait les valises aussi ? 🙂

  16. avril 6, 2012 12:44

    Quel talent !! 🙂
    Tu aurais pu mettre le papier peint dans le sens des motifs au moins ! 🙂

  17. electromenagere permalink*
    avril 6, 2012 12:50

    @Kat
    J’avoue, le raccord c’est pas mon fort !

  18. Tiviecat permalink
    avril 6, 2012 2:15

    Je comprends ton problème ! Même en prenant des photos tout au long du déballage, au remballage il y a toujours un truc qui rentre pas dans la boîte. Exactement le même principe de la pièce en trop à la fin du montage d’un meuble 🙂
    Bref, on sent le vécu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s