Skip to content

Prendre des gants avec moi

janvier 3, 2012

[Mettons les choses au clair avant que les ayatollahs du vocabulaire ne se mettent à me poursuivre à coup de Bic, on peut dire prendre des gants, du moins c’est ce qu’on disait au 18ème siècle, avant de prendre des pincettes.]

Parmi les résolutions 2012, en plus d’apprendre le chinois et le hongrois avec un prof d’allemand (cf. post du 1er janvier), j’ai également entrepris de devenir plus femme. Je vous rassure, mécaniquement, il n’y a rien à ajouter ni à enlever, j’éviterai donc une opération de chirurgie esthétique pour obtenir des seins qui me couteraient un rein. Quand je dis « devenir plus femme », je sous-entends (ré)apprendre à maîtriser tous les attributs féminins tels que les soins, le maquillage, les cheveux, les bijoux, les talons hauts et les cupcakes (enfin non, pas les cupcakes, y’a une limite).

Carré au vent, headband sur la tête, stiletto dans la main, je me lance éperdument dans cette bataille, que je sais pourtant perdue d’avance. Le seul fait d’avoir décrété ce désir de féminité comme une résolution de l’année le rend totalement inatteignable, disons que si je tiens jusqu’au 14 février, on n’aura pas totalement perdu la guerre.

Depuis deux jours, je suis féminine donc, je fais partie de ces femmes qui lorsqu’elles sont fatiguées et déclarent « Je vais me coucher », ne se dirigent pas vers la chambre à coucher mais vers la salle de bains. J’ai recommencé à m’appliquer consciencieusement ces crèmes, éprouvant un désagréable picotement et obtenant un aspect peau rouge. Malgré la douleur, j’étais fière de découvrir par moi-même que la durée de vie des cosmétiques n’était pas éternelle.  Ce qui est tout de même étrange, des crèmes antirides qui prennent elles-mêmes des rides et des crèmes anti-âges qui prennent de l’âge. Mon premier geste beauté fut donc de mettre à la poubelle tout un assortiment de crèmes et soins de ma bonne résolution de l’année 2009.

Ce qui est vraiment agréable dans la résolution de devenir plus féminine, c’est l’idée qu’on va devoir dépenser une bonne partie de sa paye rien que pour s’entendre dire « Tu as bonne mine » mais ce qui est encore plus agréable, c’est l’idée que son amoureux va devoir dépenser une bonne partie de sa paye pour se sentir obligé de dire « Tu as bonne mine ».

C’est dans cette optique que j’ai fortement conseillé à mon mari de m’offrir des gants en cuir pour Noël, ce à quoi il m’a répondu qu’on ne pouvait pas acheter de gants de cuir sans les essayer au préalable, chose que j’ignorais. C’était sans doute son côté féminin qui parlait.

Avant Noël, j’avais donc des gants en laine avec des Hello Kitty en strass sur le dessus, des gants que j’ai portés deux fois; la première fois pour montrer à ma belle-soeur que son cadeau était à ma taille et la deuxième pour prouver à ma fille de 5 ans qu’elle avait la mère la plus cool du monde. Décemment je ne pouvais pas les porter car, à peine enfilés, j’avais envie de prendre une main pour étrangler l’autre.

Ma vie a changé, j’ai maintenant des gants en cuir, intérieur soie, jantes en alliage (là c’est mon côté masculin qui ressort). Le gant en cuir apporte une distinction naturelle car il nécessite maintes précautions. Par exemple, on ne peut pas se permettre d’utiliser la technique de la chaussette roulée pour enlever son gant en cuir comme on peut le faire avec un gant en laine, on est obligé d’aller tirer chaque doigt pour se désincarcérer. On fait de l’effeuillage sans le savoir et ça c’est sexy !

Entre vous et moi (mais ne le répétez à personne), pour le moment je n’ai pas encore ressenti une féminité exacerbée depuis que j’ai ces gants en cuir, en fait jusqu’à présent, c’est plus mon côté Dexter qui ressort. Quand je tape mon code de carte bleu avec mes gants, j’éprouve toujours un plaisir vicieux à l’idée qu’on ne pourra pas récupérer mes empreintes digitales. Quand je les enfile en insistant bien pour enfoncer entre les doigts, alors j’imagine peut être que la vieille dame assise en face de moi dans le métro prend peur et resserre un peu plus fort ses doigts sur la poignée de son sac à main.

Malgré tout, j’ai constaté en revenant au travail que j’avais pris la bonne direction avec ces gants en cuir puisque ma collègue modeuse et hyper féminine s’était faite offrir pour Noël … des gants en cuir, rouges qui plus est.

Demain, si j’ai le temps, je vous ferais une démonstration visuelle de tout ce que l’on peut faire avec des gants en cuir qu’on ne peut pas faire autrement et vous serez donc aussi intiment convaincus que moi que le gant en cuir c’est un peu la moufle de l’année 2012.

Publicités
9 commentaires leave one →
  1. mercotte permalink
    janvier 3, 2012 9:03

    et bien le cuir c’est pas top pour le confort quand il fait froid….je te conseille trop mignons les gants de « Quand les poules auront des gants » sont ludiques, chauds, solides et attirent les regards par leur originalité ! commentaire non sponsorisé et bonne année tiens donc !
    http://www.argent-bijoux-et-fantaisie.com/Nos-bijoux-et-accessoires/cx37,Quand-Les-Poules-auront-des-Gants.html
    ils n’y sont pas tous il y en a de plus drôles mais pas trouvé sur le net ce sont les rebuts des détaillants qui eux ont les plus beaux !

  2. Marie permalink
    janvier 3, 2012 11:05

    ❤ ❤

  3. electromenagere permalink*
    janvier 3, 2012 11:54

    @Mercotte
    Mais toi tu vis là-haut dans la montagne alors que moi, en bas, le froid ne m’atteint pas et puis féminine ne rime pas avec confort, bien souvent !

    @Marie
    ❤ ❤ également ! 🙂

  4. janvier 3, 2012 5:40

    J’adore.
    Et je confirme : évidemment on peut dire « prendre des gants ».
    Signé : le grand ayatollah diplômé et assermenté de l’orthographe bloguique et autres

  5. sylvain permalink
    janvier 3, 2012 8:15

    j’aime bien l’expression headband… sur la tête…
    On peut en faire quelques uns comme ça :
    -handband… pour les mains…
    -shoesband… pour les pieds…
    -breastband… pour les seins…
    -gangbang … pour les …. (là, je me rends compte que ce serait vraiment trop grossier. Ou alors je n’ai pas trouvé la rime qui convenait a ce modeste quatrain.)

    Alors une résolution pour 2012 :
    Je vais, comme votre mari, essayer de faire parler un peu plus mon coté féminin. Vu ce commentaire, c’est mal barré.
    Amicalement

  6. electromenagere permalink*
    janvier 4, 2012 9:51

    @Blogueuse égarée
    Ouf ! J’ai évité l’embicage du coup ! Parce qu’on dit aussi embicage évidemment !

    @Sylvain
    Si c’était facile, ce ne serait pas une bonne résolution. M’enfin quand même il était temps, 2012 pour laisser parler ton côté féminin (et tu verras, il en aura des choses à dire) !

Trackbacks

  1. Le jour où j’ai commencé à lire les blogs beauté « Demeninges, l’autre blog
  2. La beauté aura ma peau « Demeninges, l’autre blog
  3. Un mannequin très jeune - My pantalons | My pantalons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s