Skip to content

L’est maternel votre lait ?

janvier 8, 2010

Un problème de nénés va bientôt se poser et je vous prie de me croire que c’est pas du bonnet A cette affaire.

C’est revenu sur le tapis cet après-midi lors d’une discussion avec une jeune maman.

-Et tu veux allaiter ou pas ?
– Si on me donne le choix entre la chaise électrique et l’allaitement, j’espère juste que ce sera pas trop douloureux ni trop long comme mort tu vois.
– Bon, ben sois forte et te laisse pas faire parce qu’il y a des ayatollahs de l’allaitement dans ta maternité !

C’est la dernière ligne droite, celle qui clôt une longue traversée de 6 mois (normalement les trois premiers mois, avec un peu de discrétion, on est peinards) pendant laquelle des femmes viendront vous demander si vous souhaitez allaiter, et après avoir fait répéter votre NON plusieurs fois, passeront à la question qui fait mal :

« Et pourquoi tu veux pas allaiter ? »

Ce qui, du domaine de l’intime, reviendrait à :

« Et pourquoi tu veux pas faire de l’échangisme ? » (ou toute autre pratique sexuelle qui relève selon moi de la sphère privée)

Entendons-nous bien (et comme j’ai fait mon RDV de médecine du travail il y a peu, je sais que de mon côté, les écoutilles fonctionnent) : ne pas vouloir allaiter ne signifie pas que je suis contre l’allaitement, c’est juste que c’est pas pour moi. Point.

Inutile de revenir sur toutes les raisons qui peuvent pencher pour la décision de ne pas allaiter car il y a peut être autant de raisons qu’il existe de mères. Même celles qui allaitent ont bien conscience que tout n’est pas rose sur le mamelon. Pourtant, à force de vouloir inverser la tendance de « la France, le pays du fromage mais pas du lait maternel », il y a parfois des discours qui ne laissent place qu’à la toute suprématie de l’allaitement. On a encore eu l’exemple avec Laetitia Casta la semaine dernière dans le Elle « Pour moi, l’allaitement est un cadeau qu’on fait au bébé, mais aussi à soi-même. ».

Bon, OK, Laetitia, ça veut donc dire que moi je fais pas de cadeaux à mon bébé ? Voyez à quel point une femme au raisonnement d’habitude si pertinent comme moi devient complètement hystérique et irrationnelle dès lors qu’elle est enceinte et qu’on lui parle de sa future maternité.

Une femme enceinte est une grenade dégoupillée dont on ne connaît pas le moment de l’explosion.

Si Laetitia Casta arrive au travers d’une interview à me culpabiliser, imaginez mon calvaire lorsque j’entrerais à la maternité et qu’il me faudra proclamer à chaque sage-femme que « non, merci, je ne souhaite pas allaiter ». En plus de ma valise, je vais donc devoir fournir une liste d’arguments longue comme la Muraille de Chine sur mes raisons de mon non-allaitement. J’imagine les raisons les plus convaincantes comme « les extra-terrestres m’ont enlevé et mon lait est depuis bourrée d’uranium » ou « ne le dites à personne mais en vrai, je suis un homme ». Ça donnerait presque envie d’aller accoucher dans la forêt ou au rayon lait maternisé d’un supermarché (pour le côté pratique)

Une chose qui devrait les rassurer quand même : je veux bien donner le biberon (je précise, si quelqu’un avait le moindre doute).

Pendant quelques jours j’aimerais devenir un super héros pour braver la tempête lactée  :

« Je suis Kirikou, celui qui sait ce qu’il veut ! Et je veux savoir pourquoi vous voulez me forcer à allaiter ! »

Donc, par avance, ceci est un appel à toutes les sages femmes de France et de Navarre :

Laissez-moi mes nénés
Laissez-moi
Laissez-moi mes nénés
Mes nénés en liberté tout l’été
Aller jusqu’au bout du rêve
Sans être crispée

Si je me teins en rousse et que je louche, ça passera mieux vous croyez ?

Publicités
61 commentaires leave one →
  1. janvier 8, 2010 10:32

    free your boobs!!

  2. janvier 8, 2010 10:39

    Si ça peut aider j’ai trouvé de super modèles de biberons à offrir à bébé: http://www.super-insolite.com/biberon-vin.html

    si ça c’est pas lui faire un cadeau

  3. electromenagere permalink*
    janvier 8, 2010 10:59

    @crevette : Oh Yeah !

    @Daniel : non mais celui-là c’est pour les grands enfants hein ! 😀

  4. janvier 8, 2010 11:20

    Ce que les « autres » ont pu me gonfler à ce sujet parce que moi non plus je ne le souhaitais pas ! Mais je n’ai eu aucune culpabilité parce que ce sont MES seins MON bébé et donc je fais ce que JE veux. Et on n’a pas à se justifier ! Voilà ! lol

  5. janvier 8, 2010 11:51

    Crevette a raison . Libère tes nénés !
    C’ est vrai, tu fais ce que tu veux quand même avec tes nénés !

  6. janvier 8, 2010 11:52

    A la naissance de TiBiscuit, j’étais une extra-terrestre de vouloir allaiter alors j’ai choisi une maternité pro-allaitement.
    Mais je comprends tout à fait les mamans ne souhaitant pas allaiter, c’est un choix personnel.

  7. janvier 8, 2010 12:03

    La cuisine, c’est comme on aime ! (ah non merde, ça c’est Cyril Lignac) Enfin bon, ça aussi c’est comme on aime, comme on veut ! Pourquoi se forcer ? Si c’est pour le faire payer au bébé plus tard quand il voudra pas avaler sa purée, c’est pas la peine ! J’dis ça, j’ai pas d’enfants ; mais je crois pas qu’on est de cas de maladies graves (ni bénignes d’ailleurs) de bébés non allaités hein. 😀

  8. electromenagere permalink*
    janvier 8, 2010 12:42

    @maman@homme : c’est quand même dur de pas culpabiliser je trouve surtout quand on entend partout « le lait maternel est le meilleur pour votre enfant »

    @frannso : mais je sais et je suis d’accord mais pourquoi les autres comprennent pas alors ? 🙂

    @Missbrownie : le pire c’est qu’on veuille allaiter ou pas, on a toujours à faire face à ceux qui veulent que vous fassiez le contraire ! Heureusement à ce niveau là, les hommes n’en ont rien à faire 🙂

    @Homecats : c’est aussi de la cuisine quelque part 🙂 Et non, rien de dangeureux à ne pas allaiter son enfant.

  9. janvier 8, 2010 12:47

    je ne vais pas te dire qu’allaiter ne sert à rien , ou que c’est aussi bien que le bib, etc.
    Ca serait clairement faux derche. Oui allaiter c’est meilleur pour la santé de la mère, de l’enfant, ça favorise le lien etc.

    Ta comparaison avec l’échangisme est intéressante car elle prouve à quel point, dans notre société, le sein est avant tout objet érotique, alors qu’initialement, il a été « prévu » pour être objet nourricier.

    Dès lors, la majorité des femmes qui décide de ne pas allaiter le fait notamment parce qu’elles sont gênées de la confusion sexe-nourriture, et/ou sexe-enfant, donc sale-pureté etc. (Également par la pression explicite ou non de leur conjoint qui a peur de se voir écarté de la sexualité de leur femme).

    Je reste convaincu que c’est dommage de ne pas essayer, car il est impossible de projeter la réalité de l’allaitement avec un tel poids de l’inconscient et une telle fantasmagorie.

    Mais enfin, comme tu dis et c’est également mon opinion, chacun (et chacune) est libre de disposer de son corps comme elle l’entend (c’est l’argument des années 70 en matière de libéralisation de l’IVG d’ailleurs).

    Je ne sais pas ce que c’est que de se justifier de ne pas allaiter du tout, mais je sais ce que c’est de se justifier d’allaiter longtemps (j’en suis à 15 mois d’allaitement).
    Car dans un cas comme dans l’autre, tu es hors-norme. En France, la norme c’est d’allaiter 2 mois 1/2. Entre 2 semaines et 4 mois, tu es dans la fourchette acceptable. Au-delà, il faut expliquer, se justifier. Enfin heureusement ça ne dure qu’un temps : un mois pour toi, et moi après 8 mois on a arrêté de me gonfler, étant entendu que si tu dépasses ce cap, c’est que tu vas aller jusqu’au sevrage naturel.

    bordel, j’ai jamais tant causé chez toi. 🙂 Repose-toi bien pour la dernière ligne droite. Et c’est ta maternité, et tes choix seront les bons, aussi bien en matière de nourriture que pour le reste.

  10. janvier 8, 2010 12:51

    comme toi, l’allaitement n’était pas pour moi… pas de regret, tout s’est bien passé, j’ai résisté à cette pression « si t’as l’allaites pas, t’es une mauvaise mère ». Et au bout d’un moment, les gens (ma mère… pour ne citer qu’elle) ont fini par se lasser… c’est vrai que c’est relou cette mode, au nom du naturel et du bien pensant qui peut faire culpabiliser certaines mômans!

  11. janvier 8, 2010 12:55

    j’ai allaité mes deux loulous et pour le premier c’était vraiment la galère, donc je ne te jette pas la pierre, Pierre. Par contre pour Lisa, trop sympa et ça a duré 15 mois ! Mais le truc bizarre c’est qu’ elle ne savait pas téter au bib’, c’était très étrange …

    Allaiter ou ne pas allaiter c’est un sujet très perso, tu as fait ton choix et c’est tant mieux. Mieux vaux une maman sereine avec un bib’ qu’une maman allaitante épuisée comme je l’ai été pour mon premier (et pour mon deuxième aussi remarque…).

    En plus, il va faire ses nuits plus vite, chuuuut faut pas le dire sinon plus personne ne voudra allaiter !

  12. La Mère Joie permalink
    janvier 8, 2010 12:58

    Je trouve ça toujours hallucinant que ce soit un sujet aussi important chez les autres : comme si la façon d’alimenter un enfant était essentielle à son épanouissement (alors que le gosse, il en a un peu rien à foutre. Quand on allaite, on se fait avant tout plaisir à soi), comme si de la façon d’alimenter son enfant en dépendait sa survie !

    Je suis favorable à l’allaitement mais dans un sens ou dans un autre, ça m’agace qu’on pose la question aux mamans et qu’on se mêle de ce qui les regardent elles.

    Tu soulignes dans une réponse à un comm’ que les hommes n’en ont rien à faire : ça prouve bien qu’il se joue des trucs à ce niveau entre les femmes, comme une certaine compétition ou un besoin de se rassurer sur ses propres pratiques. 😉

  13. janvier 8, 2010 1:10

    Je n’ai pas allaité les gremlins (non mais t’as vu la taille de leurs dents!!!), ils vont bien, merci!

  14. electromenagere permalink*
    janvier 8, 2010 1:10

    @miss 400 : pour tout te dire, j’ai essayé avec ma première et je suis du coup autant plus convaincue pour cette prochaine fois que ce n’est pas pour moi. Je savais que cette comparaison avec l’échangisme allait mettre sur le tapis cette question du sein comme objet érotique. Ce n’est pas du tout mon sentiment en fait, je voulais juste souligner que ce choix était très intime et qu’il n’appartenait qu’a moi et à mon mari d’en décider. Je sais à quel point il est difficile de se justifier pour un allaitement surtout quand il est long mais je peux t’assurer qu’aujourd’hui c’est aussi difficile de se justifier de ne pas allaiter.

    @Constouille : oui toute jeune maman et on a déjà l’impression de mal faire. Remarque que ça nous oblige à être forte sur nos positions.

    @leoetlisa : t’en avais vraiment envie dis donc ! 😀

    @la mère joie : t’as raison, c’est dingue comme ça nous prend aux tripes, comme si on devait forcément devenir toutes des mères parfaites. Vraiment trop de pression ! Ma prochaine grossesse je crois que je vais la passer qu’avec des mecs 😀

  15. electromenagere permalink*
    janvier 8, 2010 1:13

    @Sophie L : oui enfin ils ont des têtes de gremlins quand même ! 😀

  16. janvier 8, 2010 1:36

    Laetitia aurait dû dire: « c’est un cadeau que JE fais à MON bb », après tout c’est intime pour elle aussi, je vois pas pourquoi ELLE va lui triturer le téton non plus, hein!

    Je suis en gros assez d’accord (en gros) avec Miss400 et comme d’hab LMJ.

    Et aussi pour dire que les femmes sont des louves pour les femmes: toujours à questionner, juger, critiquer… pour se rassurer elles-mêmes d’avoir fait les bons choix, je suppose. Mais c’est d’un pénible. Jamais les mecs ils nous emmerdent comme ça, du moment que le bb ne couvre pas de ses hurlements les commentaires du foot, en gros…

    C’est ton choix, il est d’autant plus éclairé que tu as déjà testé. Je te souhaite de rencontrer des sages-femmes à ton écoute et non pas culpabilisantes, et de trouver le culot de clouer le bec aux nanas qui te posent des questions qui, tu le soulignes très bien, sont profondément intimes.

  17. electromenagere permalink*
    janvier 8, 2010 1:50

    @Roxane : t’as raison pour Laetitia, par contre si elle veut faire nourrice pour mon futur bébé, je dis pas non comme ça il aura aussi le droit à son cadeau 😀
    Et pour les mecs, j’ai bien peur que cela ne soit aussi en train de changer. Hier au Starbucks, le serveur a failli ne pas me servir mon café parce que j’étais enceinte, il m’a dit « Vous êtes sur ? C’est caféiné vous savez ! » …. sans blague !
    Pour les sages femmes, faites qu’elles ne soient pas trop casse-pieds (surtout que je suis pas trop d’humeur quand je viens d’accoucher) 🙂

  18. janvier 8, 2010 3:11

    Très drôle, ce billet!
    Le problème, avec l’allaitement, c’est que aux deux bouts: le début et la fin, on a l’impression de devoir se justifier. J’allaite mes enfants longtemps (on parlera plus d’années que de mois, hein ; ) ). Et ce que j’ai appris, c’est qu’on n’a pas à se justifier. On est majeure et vaccinée, on est la mère, et on fait les choix de l’ordre du raisonnable pour NOTRE famille. En général je botte en touche les indiscrets en leur disant que c’est PERSONNEL, et certainement pas sujet à discussion.
    En même temps, je comprends un peu ce qu’à voulu dire cette brave Laeticia. Perso, passées les premières difficultés d’allaitement avec mon aînée, et qui étaient quand même pas mal… ben, l’allaitement m’a aidée à apprendre à être mère. Mais, bon, c’est mon expérience perso. Et je suis sûre que mon mode de parentage serait différent si je n’avais pas allaité.

  19. janvier 8, 2010 3:45

    Tu as bien raison. Inutile de se forcer. Tu ne le sens pas, tu ne le sens pas, et c’est tout..

  20. janvier 8, 2010 4:07

    Et sinon, pourquoi tu veux pas allaiter ? 😉

  21. janvier 8, 2010 4:31

    Dans mes bras!
    Dieu que j’en ai souffert, et forcée (oui oui le terme n’est pas fort) l’allaitement n’a pas marché.
    J’ai tenu 15 jours.
    le biberon fut une bénédiction pour mon petit d’à peine 2.7kgs (à 15 jours oui) et moi le jour même où j’arrêtais j’ai repris la clope et le champagne.
    Je crois même que je suis devenue excessivement réactive et allergique à toute évocation de lait sortant d’une mamelle.

  22. janvier 8, 2010 4:56

    Je ne te jetterais pas la pierre car à priori, moi aussi il est hors de question que j’allaite! Je remettrais peut-être la chose en question le moment venu, mais comme toi, ce sont mes seins et j’en fais ce que je veux! Et puis le bib’ c’est pas plus mal…

  23. janvier 8, 2010 5:59

    au moins un sujet qui déchaîne les comms 😉

    rah, ça me fait toujours un peu rager de voir que des nanas comme toi ou Pivoine voulaient allaiter et que ça s’est transformé en parcours du combattant au point de vous en dégoûter. Les maternités sont pleines de puer continuent à transmettre et commettre des aberrations qui font à coup sûr rater l’allaitement et faire que la maman se sent nulle etc. C’est vraiment dommage, parce qu’une fois que l’allaitement est sur des rails, ben ça roule tout seul 😉

    Comme tu dis, c’est une démarche qui ne concerne que la mère, l’enfant et le père. Et pourtant, que de harcèlement de la part de la famille, des puers! Je suis encore trauma de quelques remarques à ma mater sur la façon de m’y prendre. Heureusement j’étais renseignée en théorie tout au moins.

    Quand on veut allaiter, il faut aller aux réunions de La Leche League et lire « L’allaitement » de Marie Thirion! 🙂

    Quant aux décisions concernant la maternité avant d’y être jusqu’au cou…un an avant de concevoir MissCaca, je ne voulais pas d’enfant, et l’allaitement de dégoûtait 😉

  24. electromenagere permalink*
    janvier 8, 2010 6:10

    Amé : merci Amé et bienvenue ! Je comprends aussi ce qu’à voulu dire Laetitia et j’y vois pas une attaque personnelle (bien que je comprenne qu’elle puisse être jalouse de moi, soyons objectifs ! 😉 ) . Laetitia est juste un exemple et c’est plutôt la multiplication des témoignages comme ceux-là qui finissent par peser sur la femme qui ne souhaite pas allaiter. Même les laits maternisés s’y mettent « la lait blabla, le meilleur lait après celui de maman » en gros tu donnes pas le meilleur à ton enfant et ça c’est dur parfois à avaler 🙂

    @Emanu124 : c’est vrai que je le sens pas, il doit être caillé 😉

    @Angie : parce qu’au niveau des stats, c’était mieux de faire un article sur le non allaitement ! 😀

    @Pivoine : je te comprends et je comprends ta souffrance. Je l’ai fait parce qu’on m’avait dit que c’était mieux pour l’enfant mais dans le fond j’en avais pas envie. Cette fois je ne me ferais pas avoir !

    @Malira : tu le sauras vraiment le moment venu mais surtout te laisse pas « trop » influencer 😉

  25. janvier 8, 2010 6:18

    Non non non zéro culpabilité à avoir, on a quand même le droit de décider de ce qui nous semble mieux pour TOUT le MONDE et donc pour nous aussi ! J’ai un chouilla regretté pour le premier qui a 7 ans maintenant (bon 10 mn quoi) mais j’ai refait le même choix pour petit loulou (10 mois) et les 2 vont très bien merci ! Le grand a une patate du tonnerre alors stop avec ça por favor !

  26. electromenagere permalink*
    janvier 8, 2010 6:20

    @miss 400 : t’as vu ça 😉 en réalité je ne voulais pas allaiter, je voulais juste faire le meilleur pour mon bébé et comme on me disait toujours que le meilleur était d’allaiter, je le voulais le faire même si ça m’enchantait pas des masses. J’étais dans une maternité très connue dans ce domaine pour ma première grossesse, j’ai suivi les cours d’allaitement et pourtant ca n’allait pas, je me sentais mal avec ça. J’avais besoin de reprendre possession de mon corps, c’est ainsi. Tu vois, même en me disant que j’aurais du aller à la Leche League et lire tel livre, ça me renvoie à une image moins valorisante de ma personne, comme si j’avais quelque part mal fait les choses. Tu comprends ce que je veux dire ? 😉 (fais gaffe, grenade dégoupillée je te rappelle 😀 )

  27. electromenagere permalink*
    janvier 8, 2010 6:28

    @maman@home : je ne sais pas s’il est réellement possible de ne pas culpabiliser car on est toutes censées savoir que le lait maternel est le meilleur pour l’enfant et on veut tous le meilleur pour nos enfants ce qui est naturel après il faut savoir décompresser par rapport à notre statut de mère, on se met trop la pression aujourd’hui, on veut toujours faire plus et mieux alors que ce n’est pas toujours possible. Soyons moins exigeantes avec nous mêmes mais marrons-nous plus ! 😉

  28. janvier 8, 2010 7:45

    Comme pour beaucoup de décisions concernant son enfant, je crois qu’il faut choisir selon son propre désir, en toute liberté …, et refuser toute pression!!!!

  29. janvier 8, 2010 9:18

    Je suis bien d’accord!!! L’allaitement ne doit pas être un choix contraint!

  30. janvier 8, 2010 9:23

    J’ai allaité mon fils et j’ai adoré ça, trouvé la méthode géniale, et toi, tu biberonneras ton bébé dans la plus grande joie, et c’est ça qui compte. Tu n’as pas besoin d’arguments. Juste, tu les toises, s’ils ont l’air de vouloir t’imposer leur choix. Mais parfois, comme la Casta, ils disent peut-être juste ce qu’ils ressentent, les gens. Elle dit bien « pour moi, l’allaitement … ». Elle cause donc pour elle. CQFD.

  31. janvier 8, 2010 10:06

    Passez les premières crevasses, j’ai adoré allaiter mes deux fifis. C’était un vrai moment intense à deux que seul moi pouvait leur offrir. argnargnarg…bon j’avoue qu’à 4h du mat, j’avais plutôt l’impression d’être une bête vache à lait…

  32. janvier 8, 2010 10:52

    J’aime bien la diversité des réactions et j’ai beaucoup travaillé en maternité pour que cette diversité soit respectée un travail d’Hercule de temps en temps…

  33. janvier 8, 2010 10:56

    J’ai allaité mon fils à cause de cette saleté de pression sociale. Honnêtement, je n’étais pas faite pour ça. Si je devais refaire quelque chose ce sera ça : faire les choses comme je le sens, moi et, par conséquent, ne pas allaiter.

  34. janvier 8, 2010 11:07

    j’aime que tu puisses encore t’exprimer aussi librement sur ce sujet si hautement politique 🙂
    il n’y a pas que le principe de l’allaitement qui soit objet de pression sociale, il y a maintenant sa durée (6 mois étant un minimum…) //
    ah bon d’accord et si j’y arrive, rappelez moi la durée du congée maternité ? ah bon et je fais comment après ? je prends un congé parental, sans solde, pour le bien de mon enfant bien sûr ? Ah et j’économiserai en petits pots ce qui m’évitera de courir gagner des sous bien sûr…?

    mmhh mhh…comme ne le montre pas cette image pourtant si délicieusement datée…l’allaitement s’avère être aussi un combat politique anti-féministe. c’est la crise, remettons les femmes dans le droit chemin !!

  35. janvier 8, 2010 11:18

    je n’ai pas allaité ni pour le premier ni pour la seconde…mon premier a une santé de fer, l’argument pro-allaitement et santé ne me convainc donc pas…quant au fameux lien, donner le biberon ne m’a pas empêché de garder mon fils contre moi de longues heures …ce qui m’agace dans cette histoire c’est que pour moi c’est un choix personnel comme se marier ou pas, faire de enfants ou pas mais quand on n’est pas dans la norme ça coince et la norme aujourd’hui c’est l’allaitement…cela dit, dans ma maternité ils ne m’ont pas emmerdé une minute avec ça et vraiment j’ai apprécié parce que le nombre de fois où on m’a regardé comme si j’étais une mauvaise mère pendant et après ma grossesse quand je disais que je n’allaitais pas…

  36. janvier 9, 2010 1:14

    Vendue au grand capital. En fait, tu as fait cet article juste pour te faire sponsoriser par des marques de lait. 😉

  37. janvier 9, 2010 2:17

    ouhlala…riche débat…j’ai 3 enfants…aucun n’a été allaité (arrggghhhh la sale mère) mais en plus, j’ai eu 3 césariennes… alors tu vois, moi qui les élève seule, en plus, j’ai entendu de tout…et même, des fois, de soi-disant copines, qui n’ont pas d’enfants…c’est toi qui décide et dis toi bien aussi, que même si t’allaite, les « autres » trouveront un autre truc pour causer…
    le pire c’est que la dernière, manOn, faisait 2,4kg à la naissance…moins que les garçons…alors là, t’as droit à la morale sur la clope, etc…sauf que moi aussi je faisais ce poids là et que maintenant, je suis la plus magnifique ninie de toute la Terre…
    ahahah
    des bises. et de la patience….

  38. janvier 9, 2010 2:34

    L’allaitement pour moi ce n’est pas pour demain… Pas d’enfant en vue… Cependant, en tant que gastronome je m’interroge sur le goût que peut avoir un lait maternel, un lait maternisé, un lait de vache, de brebis, de chèvre, de yack… Et on peut s’interroger sur cette passion masculine pour les nichons : l’allaitement : érotique ou justement, désérotisation intense de l’objet du désir ?

    Donc, garde tes boobs et surtout ta plume humoristique que je découvre à peine !

    Et pour finir de te déculpabiliser : ma mère ne m’a jamais donné le sein, ce qui ne m’empêche pas aujourd’hui de me porter à merveille, de faire un mètre 81 et d’avoir instauré avec elle une relation fusionnelle que j’essaie de déconstruire un tantinet aujourd’hui !

    A plus tard et… Belle grossesse !

  39. janvier 9, 2010 3:57

    Ben, tu vois, bizarrement, j’ai allaité… Bizarrement, parce que la maternité n’a pas du tout été un truc naturel chez moi, et que – si mon homme ne m’avait mis un jour le couteau sous la gorge – je n’aurais toujours pas d’enfants, je crois…

    Et bizarrement, j’ai bien aimé. Bon, sauf les 3 premières semaines, avec ma fille aînée, où je pleurais à chaudes larmes, vu que la Leche League m’avait dit qu’il fallait que j’allaite « à la demande », d’où déprime totale, impression d’être dépossédée de mon propre corps par un petit truc brailleur…

    Et puis, passé le cap psychologique – et le cap physique surtout, où t’es au top de la production et ton gamin un peu plus réglé – j’ai trouvé que l’allaitement, c’était un gros truc de feignasse, tip top pour moi : rien à faire, rien à préparer, même au milieu de la nuit – limite tu peux allaiter en dormant – rien à prévoir quand tu pars en balade, et un bébé qui n’a pas mal au ventre, qui digère bien, qui fait des petits cacas qui sentent pas mauvais…

    Pour moi, c’était surtout ça, l’allaitement, super simple… et la bonne conscience de « bien » nourrir son enfant, c’était du bonus !

    Mais bon – que ce soit pour l’allaitement ou plein d’autres sujets – il y a de ça dans la maternité, cette tension constante entre « penser à soi » et « penser à son bébé » (et oui, l’impression qu’aux yeux des autres, on doit toujours montrer qu’on pense D’ABORD à baby)
    J’essaie de concilier les 2 : ex, je viens de décider de m’arrêter de bosser le mercredi, pour que mes filles puissent faire des activités. Eh bien, pour moi, ça ne peut marcher QUE SI je décide que je vais savourer ce jour-là, en m’offrant un petit plaisir pour moi aussi (genre long bain-mag-beauty). Leur faire plaisir ET me faire plaisir, parce que je ne veux pas leur faire porter la culpabilité du « je me sacrifie pour vous »

    Enfin, de toutes façons, si on des mères parfaites, qu’est que nos gamins raconteront à leurs psys plus tard ? (Ah ouais, juste un truc que personne ne m’avait jamais dit : l’allaitement, ça fait diminuer la taille des seins, la loose…) (mais je suis pas sûre que ça passe comme argument pour te « justifier » °-)

  40. janvier 9, 2010 4:06

    Bon j’ai pas tout lu les commentaires…Par contre j’ai bien mon avis aussi sur la question^^

    J’ai pas d’enfants, pour le moment c’est pas demain la veille, mais j’ai une belle soeur qui a accouché y’a 6 mois. Et qui a pas voulu allaiter, motif (qu’elle a donné sans qu’on pose la question je précise) « fais c*** les contraintes alimentaires et j’aurais pas le droit de boire »…. Bon là pour ma part c’est peut être discutable comme argument, MAIS je suis d’accord qu’à la limite la famille peut poser la question du pourquoi du comment, mais qu’est ce que ca peut faire au personnel médical?
    Pour le moment je pense que le jour venu j’allaiterai, mais si jamais je décidait le contraire et qu’on me demandait pourquoi je me vois bien effectivement répondre « je suis un homme mais faut pas le dire »… Je vois d’ici la tete de certains et certaines.

    Et autre astuce de langage, une fois on m’a demandé pourquoi je ne perdais pas de poids, ce à quoi j’ai répondu « je perds jamais mes affaires »

    A bon entendeur…. 😉

  41. janvier 9, 2010 4:29

    40 comms! merde pourquoi j’ai pas fait un billet sur l’allaitement moi? 😉
    en fait je ne suis pas sûre d’avoir bien compris ta dernière phrase Electro (sur ce qui fait que tu ne te sentais pas bien).
    Mais allaiter pour faire le meilleur ce n’est pas une raison suffisante. J’allaite parce que ça me fait aussi très plaisir, que ça me simplifie la vie, que je n’ai jamais voulu gérer les coliques du nourrisson pendant des heures, que je suis écolo et donner des sous au lobby du lait et aux labos c’est contre mes principes. Si ma fille est en bonne santé par dessus le marché, c’est tant mieux.

    Je m’inscris en droite ligne derrière la Tchite. Contrairement à ce qu’on entend, oui l’allaitement c’est un truc de méga feignasse. Evidemment ce ne sera pas le cas des 90% des allaitantes qui ont allaité maxi deux mois et qui n’ont gardé que les débuts forcément chiants : la piscine à lait, le bébé qui ne veut pas prendre, qui réclame toutes les heures parce qu’il est en pic de croissance etc. Mais après les premiers mois, c’est un délice niveau praticité : on dégaine, on rengaine et hop…

    Pour l’argument santé, il n’est pas à discuter, il y a légions d’études scientifiques à ce sujet depuis des décennies (on les trouve sur le site de LLL si on veut).
    L’allaitement réduit le nombre et l’intensité des premières infections, notamment ORL, les problèmes digestifs, les maladies cardiovasculaire et le diabète plus tard.
    Pas de mystère, c’est une question de bon sens : la mère donne via le lait ses anticorps, un lait sans sucre ni graisse ajoutés, dont les protéines sont dégradées parfaitement par les intestins du bébé puisque l’Homme est conçu pour digérer du lait d’Homme, pas de vache…logique.

    Après je ne suis pas en train de dire que si on allaite pas, l’enfant sera forcément en mauvaise santé, car la santé est un capital qui se protège par d’autres gestes également. Il n’y a donc pas à se culpabiliser là-dessus.

    L’entourage est fort pour culpabiliser les mères. Et même les mères allaitantes. Combien de fois j’ai entendu « ne bois pas » « ne prend pas cet antalgique » « ne met pas cette crème sur ta figure » car « ça passe dans le lait ». Encore le relai d’un lobby laitier visant à faire abandonner les mères allaitantes. Oui, allaitante, on peut boire (modérément), se soigner (quelques jours)…je ne m’en suis jamais privée. 🙂

  42. electromenagere permalink*
    janvier 9, 2010 5:57

    @capucine : refuser toute pression, peut être qu’ 50 ans j’en aurais la force 😉

    @le journal de chrys: s’il suffisait de le dire une fois pour toutes 🙂

    @la vie ou : c’est bien pour ça que je souligne le comportement complétement irrationnel car je ne reproche rien en réalité à Laetitia Casta. En fait ça en devient une réaction allergique : ah ! on a parlé d’allaitement ! Complot ! 😀

    @miss chocolat : de toute façon à quatre heures du mat’ on se demande toutes pourquoi on a fait un gosse alors … 😀

    @Laurence : moi aussi j’apprécie la diversité des réactions et les échanges faits ici. J’imagine à quel point il est difficile pour une maternité de faire cas de chaque femme et de son ressenti et pourtant c’est que nous voulons toutes.

    @Madame Kevin : j’ai eu le même sentiment avec ma fille. Si je n’avais pas tenté d’allaiter envers et contre tout (et surtout moi même) j’aurais sans doute vécu ce début de maternité beaucoup mieux.

    @Dezelle : encore heureux qu’on puisse s’exprimer ! 🙂 Par contre je trouve que l’allaitement peut très bien se concilier avec le féminisme. L’idéal serait tout de même que chaque femme ait le choix sans qu’il y ait pression sociale, familiale ou professionnelle.

    @chocoladdict : tiens c’est marrant parce que je t’imaginais justement allaitante comme quoi ! 🙂 Bon point pour ta maternité 😉

    @Angie : mais chut euh !!!! 😀

    @Ninie : il est évident que la grossesse est vraiment la période ou il ne faut pas nous chercher 🙂

    @Alice Merveilles : bienvenue ici 😉 Justement mon amie jeune maman qui allaitait au café en attendant a été draguée par un homme qui lui a dit « c’est formidable ce que vous faites ! » Pratiquement toutes nos mères n’ont pas donné le sein et c’ets vrai qu’on s’en sort pas si mal 😉

    @la ch’tite : moi c’est marrant parce que je trouvais que le biberon était un truc de feignasse aussi. Évidemment parce que c’était pas forcément la maman qui se lève pendant la nuit mais aussi parce que j’ai éliminé tous les « inconvénients » du biberon ainsi je n’ai jamais stérilisé mes biberons et elle a toujours bu ses biberons à température ambiante.

    @Melle Romarin : concernant le personnel médical, il s’agit surtout de démontrer aux jeunes mamans que l’allaitement est le meilleur pour le bébé alors qu’on a convaincu leur maman que le lait maternisé était plus efficace. La France est un très mauvais pays en ce qui concerne le pourcentage de mères allaitantes et la consigne est donc d’inverser tout cela. Du coup on se retrouve parfois avec un personnel soignant qui insiste un tantinet.

    @miss400 : c’est pas grave si t’as pas compris 🙂 Mais c’est le point essentiel, ne pas le faire seulement pour donner le meilleur à l’enfant mais pour se faire plaisir or ça ne me fait pas plaisir finalement c’est pas si compliqué ! 😀

  43. janvier 9, 2010 6:39

    Bah c’est vrai que c’est un cadeau, justement parce que c’est pas évident pour la maman et que c’est mieux pour le bébé, après ça peut être bien vécu par la maman qui est contente de faire ce cadeau, de partager ce moment avec le bébé. Mais toutes ne sont pas prêtes à donner autant, certaines voient ça comme de l’esclavage (si si, j’ai déjà entendu ce mot) ou ont peur de perdre des tailles de nènès, ou voient dans l’allaitement un acte trop tendancieux (si si, ça aussi).

    Bon, il semble clair qu’au niveau médical c’est beaucoup mieux pour bébé d’allaiter, mais si la maman vit ça très mal, il est sans doute beaucoup mieux de choisir le biberon, voilà tout.

  44. janvier 9, 2010 7:26

    Moi je viens un peu après la bataille… as usual.
    En ce qui me concerne, je me souviens lors des cours de préparation à l’accouchement que la question s’est posée. J’ai répondu en disant que pour moi, l’allaitement était tellement naturel, que je ne voyais pas d’autre alternative. J’ai toujours vu ma mère, mes tantes, mes cousines allaiter et la question ne se posait même pas pour moi. Il faut dire aussi que ma culture veut et insiste lourdement pour que la femme allaite son enfant.
    Et puis, ma puce est arrivée. Après l’accouchement qui était pas un souvenir plaisant (16 heures de travail, césarienne en urgence…), je pense pouvoir dire que l’allaitement vient en deuxième position des souvenirs pas plaisants, de ma vie. Non, ce n’est pas du tout naturel, ni facile ni rien du tout. Comme toi, j’ai eu affaire à des ayatollah de l’allaitement mais aussi à des hystériques du biberon. Tout le monde a son mot à dire. J’ai allaité 2 mois et demi avec des compléments. Enfin, si par allaiter on veut dire passer sa journée à tirer son lait car mon sein pissait le sang, comme une vache avec double pompe, pour réussir à avoir un fond de biberon que ma fille s’empressait d’engloutir… pour mieux réclamer après…si par allaiter on ne peut jamais allaiter « à la demande » car il me faut toujours mon bout de silicone sur moi….
    Et en plus, affronter celles qui te font la morale car tu as abandonné trop vite ou parce que (oh sacrilège) tu donnes des biberons en complément….
    Moi j’ai appris à mes dépend que la tolérance, l’acceptation des choix de l’autre c’est vraiment le maître mot dans ce bas monde. Il y a que la maman qui sait ce qu’il y a mieux pour elle et son bébé. Et ça c’est le plus important…Non?

  45. janvier 9, 2010 7:27

    Oups, c’est ce qu’on appelle un com en pavé…

  46. janvier 9, 2010 7:56

    je me suis pas vraiment posée la question, et en même temps je n’ai pas l’intention d’avoir des bébés tout de suite. mais en effet je pense que tu fais ce que tu veux et tu n’as aucune culpabilité à avoir 🙂 après ça dépend des hôpitaux mais si ça peut te rassurer, je connais quelqu’un à qui on a quasiment imposé le biberon, alors qu’elle aurait aimé allaiter (elle y arrivait pas et a priori ils devaient pas avoir envie de se prendre la tête à lui « apprendre »).

  47. janvier 9, 2010 8:37

    Il y a beaucoup de commentaires que je n’ai pas tous lus, ce que je peux rajouter c’est que « l’intégrisme » peut aussi être dans l’autre sens, personnellement je me suis littéralement battue pour allaiter mes enfants, dans un pays où les trop nombreuses campagnes de publicité prônant le lait maternisé avaient formaté les esprits et les mentalités.
    Merci Nestlé, soit dit en passant pour les milliers de gamins morts de dysenterie en Afrique.
    Et même si je suis partisane de l’allaitement maternel, il me semble que c’est avant tout un choix personnel, que seule la mère, et le père, peuvent décider.
    Si informer sur les conséquences et les bénéfices de ce choix me parait nécessaire, pour que ce choix soit fait en toute connaissance de cause, l’embrigadement est ridicule.
    Les dogmes, en général, me hérissent le poil.
    Encore une histoire de libre arbitre.

  48. janvier 10, 2010 2:14

    Ici, en Norvege, 80% des femmes allaitent et 60% des bebes sont au lait mat jusqu’a 9 mois…
    Que ce soit en consultation pre ou a la maternite, on ne m’a pas propose autre chose. Quand j’ai voulu emporter un bib pour nourrir le bebe a la naissance, juste au cas ou je n’aurais pas de lait, on m’a dit que les minots survivraient 10 jours sans bouffe et que j’en avais pas besoin… Heureusement, tout s’est vite mis en place et ma crevette est allaitee depuis bientot 3 mois. Je suis contente d’avoir decide d’allaiter sans trop y reflechir auparavant, parce que c’est enormement plus de boulot et de souffrance que je n’aurais pu imaginer.
    En lisant ton post, je me demande bien ce que ca aurait ete si j’avais voulu nager a contre courant…
    C’est fou quand meme qu’on soit oblige de se justifier a ce point sur ce choix!

  49. janvier 10, 2010 4:12

    C’est triste au fond ! Devoir se justifier quelque soit son choix. Le problème se pose dans les deux cas il y aura toujours une personne qui te dira qu’allaiter c’est bof et puis une autre qui te dira que le biberon c’est bof… Moi je dis, parles en à ton bébé na ! Tous les deux vous êtes les principaux concernés non mais ! Tu lui dis tu ne veux pas et puis c’est tout !

    Maintenant dis toi bien qu’avec un deuxième c’est pas du tout pareil, tu dis avoir essayé avec ton premier et que ta décision est prise… crois moi on ne peux pas vraiment prévoir ce qui peut arriver même en étant la plus sure du monde ! Je crois que la décision se prendra définitivement les yeux dans les yeux avec ton new baby.

  50. janvier 10, 2010 4:48

    je n’ai pas allaité les deux grands, parce que c’était mon choix… et parce que ça l’ait encore j’ai choisi d’allaiter BB3… et c’est vrai que c’est difficile mais que ça procure aussi un grand bonheur… alors voilà je ne juge personne, chacun avec son histoire et ses priorités fait le choix qui lui est propre et qui est en effet tout à fait intime !

  51. janvier 10, 2010 4:51

    ouh là j’ai tout raté la bataille.
    je comprends ce que tu ressens,et c’est un choix tellement perso.
    3 enfants et 3 allaitements différents : 15 jrs (une cata), 1.5 mois et 4 mois.
    J’ai beaucoup culpabilisé de ne pas « réussir » la première fois.
    C’en est devenu mon défi perso, sans doute car dans ma tête n’etait mère que celle qui allaite, (merci môman). J’ai toujours un gros pincement au coeur quand je repense au 15 premiers jours de mon ainée… j’ai tout merdé et elle n’a pas pris un gramme…et c’est devenu un BONHEUR le jour je l’ai passée au biberon !
    bref TU AS RAISON et f***ck les opinions des autres !

  52. janvier 10, 2010 8:31

    comme toujours, les gens se permettent de donner des conseils qui ressemblent a d’ordres, de tout genre dans la vie, et on oublié le concept de liberté, de respect et des choix et ça dans tout les pays et dans toutes les religions! et pas seulement sur le thème de l’allaitement

    fait comme tu le sens, tu sais qu’il aurait toujours de cons qui seront contre! tu les emmerde et puis c’est tout!

    belle grossesse a toi!

  53. electromenagere permalink*
    janvier 10, 2010 10:52

    Etant absente ce WE, je n’ai pas pu lire tous vos coms ni répondre à toutes. Promis, je ferais ça demain 😉
    EN tout cas, un sujet qui fait parler 🙂

  54. janvier 11, 2010 12:01

    Hi hi, je lis ton article avec un bébé de 4 mois en train de téter…C’est mon 4ème, et tous y ont eu droit, ça fait quelques heures de léchouilles quoi, environ 2 ans au total maintenant, parce que j’en ai envie.
    L’important est là, il faut absolument faire ce qu’on (la maman et elle seule) a envie!
    Si tu n’es pas du tout tentée par l’allaitement, il n’y a vraiment pas de quoi faire une histoire, ou « essayer » juste un peu pour faire plaisir aux autres… L’essentiel c’est que tu nourrisses ton bébé avec plaisir, quel que soit ton choix.
    Tu vas entendre tellement d’expériences différentes que tu ne sauras plus où donner de la tête, fie toi à ce que tu ressens et tout devrais bien se passer.
    Je te souhaite une belle grossesse, une bébé en bonne santé beaucoup de bonheur à vous!
    Biz

  55. janvier 11, 2010 12:23

    Que dire, j’ai allaité mon premier, et j’allaite ma 2ème, mais je comprend complètement que d’autres ne le fasse pas!!
    Et pas trop de soucis pour la clinique, si ton non est assuré, ils ne chercheront même pas à t’enquiquiner!!

  56. janvier 11, 2010 5:31

    J’ai allaité ma première et j’ai biberonné le deuxième.
    Le biberon, y’a rien à dire, c’est plus cool et ils dorment plusvite la nuit.
    Bonne croisade 😉

    Emma

    http://ullalapin.wordpress.com/

  57. janvier 12, 2010 2:09

    Je tombe des nues : il y a des maternités ou cliniques pro-allaitement (j’ai cru voir ça dans les commentaires) ??? Bon sang. Mince. C’est quoi ces oukazes ???

    Je ne suis pas enceinte et ne compte pas l’être dans l’immédiat, mais il va falloir quand même que je trouve une adresse pour un futur potentiel d’une maternité « restons libres, respectons le libre-arbitre de chacune ». Zut alors.

  58. janvier 13, 2010 5:38

    Sûr que chacune fait comme elle le sent. Les bienfaits de l’allaitement maternel ne sont plus à démontrer, après … de là forcer l’allaitement, faut pas pousser. D’après moi cette tendance « pro-allaitement » (et encore, ce n’est pas la révolution, non plus) est surtout le retour de bâtons d’années où c’était tout le contraire (sages-femmes imposant les bib de compléments, aucun soutien, démerde toi avec tes crevasses, si possible engraisse Nestlé&Co …), bref, moi j’dis soutenons chacune dans ses choix et pi basta ! (et la boulangère, elle ne nous tâte pas non plus le ventre, c’est privé stp !). Et les maternité pro-allaitement, pas sûre que ça existe, enfin moi j’en ai pas croisé des tonnes ! L’allaitement maternel reste un genre de chemin de croix, alors qu’acheter des bibs ou du lait c’est plutôt facile chez nous …

  59. janvier 14, 2010 10:55

    Tout à fait d’accord. Notre société passe son temps à culpabiliser ou à chercher des coupables pour n’importe quoi. Ca me gonfle ! La liberté se cache de plus en plus, sous des discours facho, très facho, de plus en plus facho. Travail, famille, patrie.

  60. février 14, 2010 6:06

    C’est marrant, j’ai déjà lu et entendu des tas de témoignages de ce genre sauf qu’ils s’agissait de mères souhaitant allaiter. Personne n’oublie alors de leur rappeler que ça va les boucler à la maison pendant des mois, qu’on ne peut pas allaiter en travaillant, que ça empêche d’avoir une vie sexuelle épanouie et autres idées (mal) reçues. Vous voyez, vous n’êtes pas seule en fait.
    Ça met le doigt sur le problème de base : la mère, qu’elle soit future ou accomplie, a toujours tort. A partir du moment où un de ses ovules a été fécondé, sa vie devient une succession de choix qui seront toujours considérés par les autres comme des erreurs.
    Je trouve regrettable que l’on vive dans une société où on pose des questions de ce type aux futures mamans (ça les regarde en quoi, les gens, si on veut allaiter ou pas ?), ce qui amène ces dernières à se sentir obligées de justifier. Mais foutons la paix aux mères et à leurs corps, nom d’un chien !

  61. février 19, 2010 4:00

    Shadow 37 a résumé toute ma pensée sur le sujet: de quoi se mêle toutes ces personnes qui nous questionnent sur un choix aussi intime?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s