Skip to content

La Nona Ora de Maurizio Cattelan

janvier 4, 2010

Retour d’une rubrique controversée mais néanmoins passionnante, j’ai nommé l’Achtung Contemporain. Pour ceux et celles qui auraient raté cette excellente chronique (je n’ai pas peur de le dire), je rappelle qu’il s’agit de soumettre à mon oeil aiguisé et à votre temps de cerveau disponible une oeuvre contemporaine afin d’en faire une analyse pointue et constructive. Et tout cela pourquoi me direz-vous ? Pour éviter de sortir par ce temps de merde et économiser le prix d’un billet d’exposition. Considérez-moi donc comme une Robin des bois moderne, féministe et cultivée pour rester modeste.

1 Vision

2 Impressions
Si vous êtes déjà allé au Musée Grévin, vous avez peut être regretté, comme ce fut le cas pour moi, l’incapacité de la cire à se faire oublier. Dans cette œuvre, que j’ai vue de mes propres yeux (fallait mieux, sinon je marchais dessus), la « poupée » ou « statue » (comment dire en fait ?) est tellement criante de vérité qu’on serait tenté dans un premier réflexe de venir porter assistance à cet homme en train de s’écrouler. Remarquez bien que je dis homme et non pas pape, ceci a son importance car c’est le premier commentaire qui me vient à l’esprit en en étant confronté à cette œuvre : dans cette posture fragile, à terre, finalement le pape n’est ni plus ni moins qu’un homme ordinaire et ce n’est pas parce qu’il est pape qu’il ne risque pas de se prendre une météorite en pleine poire (même si j’en conviens,on voit pas ça tous les jours).

Dans le même temps on se doute bien que l’artiste n’a pas pris ce personnage au hasard, surtout qu’il lui a gardé toutes ses attributs vestimentaires. On peut donc en conclure qu’au travers de Jean-Paul II, c’est plutôt la fonction papale qui est visée. Alors pourquoi l’auteur de la Nona Ora a décidé que la papauté méritait de se faire « météoriter » la face ? Soit Maurizio Cattelan croit en l’Eglise et son œuvre s’apparente alors à une espèce de justice divine (Dieu depuis le ciel a pris sa raquette à météorites et il l’a pas loupé) soit Maurizio Cattelan ne croit pas en l’église et la Nona Ora serait alors une bonne blague, comme une devinette du style « Quel est le comble pour un pape ? Se retrouver sous une météorite ». A quoi bon croire en un Dieu dans ce cas-là ? (je vous le demande). Il y a aussi un coté risible dans l’histoire, un peu comme un gag d’Astérix et Obélix : les dieux lui sont tombés sur la tête ! Finalement est-ce que Maurizio Cattelan ne se paie pas la tête de l’Eglise ?

3 Explications

Si vous avez un minimum de culture religieuse (pas comme moi donc) vous savez que la nona ora, la neuvième heure, est celle de la mort du Christ. Dans les grandes lignes nous voilà donc devant une œuvre symbolisant la fin du catholicisme ou du moins son déclin inévitable : quelque part je dirais « c’est pas un peu du réchauffé tout ça ? »

Maurizio Cattelan est un artiste contemporain italien apparemment connu pour son goût de la provocation.  A mes yeux cette sculpture ne me paraît pas excessivement provocante et pourtant à Varsovie où elle fut exposée, le scandale fut grand à tel point que la directrice du musée fut limogée. Est-ce qu’une oeuvre contemporaine jouant sur la provocation n’est pas fatalement destinée à devenir ringarde ? Car si la société se libère peu à peu de ses préjugés, l’oeuvre elle reste ancrée dans une époque qui se meurt. Aujourd’hui la Nona Ora se laisse regarder sans tragédie, elle a perdu son goût sulfureux. En 1999, cette oeuvre valait 80000 $, en 2004 elle fut vendu 3 millions de dollars : c’est ce que j’appelle un bon investissement (si on dispose de .80000 $ au départ). Pas sur qu’elle en vaille autant aujourd’hui !

PS : si vous avez des oeuvres ou des artistes à me proposer, je suis toute ouïe !

Publicités
11 commentaires leave one →
  1. janvier 4, 2010 12:10

    Vraiment intéressant, ce regard sur une oeuvre contemporaine. Merci !

  2. janvier 4, 2010 1:58

    C’est étrange… Je n’en pense.. Rien en fait..
    Ce truc ne m’inspire.. Rien. A part un grand vide…

  3. janvier 4, 2010 2:51

    Je crois que j’aime moyen… la provocation est trop évidente.

  4. janvier 4, 2010 6:34

    C’est beau la foi !

  5. janvier 4, 2010 7:30

    Ha ouais mais varsovie aussi ! C’est le culte de JPII là-bas 😉 Très joli lapsus des dieux au lieu des cieux.
    Je t’embrasse, bonne année 🙂

  6. janvier 4, 2010 10:07

    Si tu es inspirée, je te suggère:  » Ushering in banality » de Jeff Koons … Amitiés.

  7. janvier 4, 2010 10:34

    Quitte à être provoc, j’aurais remplacé la météorite par le pied d’un africain atteint du Sida…

  8. janvier 5, 2010 12:03

    Rapport à la chute impromptu de Benoit XIII ( douze ? ), j’ imagine ?

    Moi le Pape ne me fait ni chaud ni froid, donc j’ apprécie d’ autant plus la provocation à son égard, et eu égard à ce qu ‘il re-présente – Non que je ne crois pas
    mais les institutions et tout le vatican emmerde un peu la vie des autres …

  9. juillet 20, 2014 6:06

    Bonjour,
    Comme écrit sur Wikipédia : « La Nona Ora est une œuvre sculpturale conçue en 1999 par l’artiste italien Maurizio Cattelan et exécutée sous sa direction par Daniel Druet. »
    Donc la sculpture (ou la reproduction d’une statue de cire ?) a été réalisée sous contrôle, l’auteur en est le penseur, pas le réalisateur (ou pas totalement).
    Pour terminer, ceci : « Rennes. Au musée , le sceptre de Jean-Paul II abîmé par accident, » une personne n’a pas été aussi attentive que vous, elle regardait un tableau… http://www.ouest-france.fr/node/2712007

Trackbacks

  1. Je suis faible |
  2. Ushering in banality de Jeff Koons « Demeninges, l’autre blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s