Skip to content

My gyneco is rich

décembre 22, 2009

Bizarrement la maturité chez un être humain se révèle souvent lorsque ce dernier admet qu’il a l’âge où il peut financièrement se permettre une petite folie. Cela marche aussi bien pour les hommes (la montre, la voiture) que pour les femmes (le bijou, la robe, le sac, le carré, les chaussures, le manteau, la montre, la voiture, le mari, l’opération chirurgicale).

Considérant que si Dieu le veut et que je n’oublie pas ma pilule, cette grossesse sera certainement la dernière fois que je ferais un tel outrage à mon corps, j’ai décidé de m’offrir ma petite folie, mon petit plaisir à moi : un accouchement en clinique privée.

Je vous arrête tout de suite, avant que vous ne veniez me dire que cela n’a aucune influence sur la qualité du service, que les hôpitaux publics font un travail formidable et que vous connaissez quelqu’un qui connait quelqu’un qui s’est fait opérer d’une hernie discale dans une clinique privée et pourtant le travail a été salopé (tiens donc ! Qui ça ?). Si je vous arrête tout de suite, c’est parce que tout ça je le sais déjà mais que voulez-vous, j’ai une folle envie de voir mon dossier d’inscription tapé sur un Mac blanc immaculé tout en sirotant un Nespresso.

Au début tout cela n’était pas vraiment prévu. J’avais juste demandé conseil à une amie qui venait d’accoucher, et qui venait aussi d’avoir une importante promotion (cela, je l’avais oublié). C’est donc en toute innocence que je me rendais à mon premier rendez-vous obstétrique avenue Rockfeller (parfois certains indices ne trompent pas).

J’ai tout de suite été convaincu par le professionnalisme de la salle d’attente : pas d’autres patientes, une musique douce, des chaises de designers, un accès WI-FI et surtout, surtout, des magazines de la semaine en cours ! Le paradis sur terre existe mes ami(e)s !

Quand Claire Chazal, ou du moins la secrétaire qui ressemblait à Claire Chazal, est apparue après 4 minutes et 27 secondes, j’étais prête à signer n’importe quel document.

« Enchanté Madame Bettencourt (fallait bien que je me mette dans la peau d’un personnage), si vous voulez bien me suivre, madame »

Et comment donc que je vais vous suivre, je vais même vous supplier de m’accepter dans votre antre de la volupté. Je suis sûre qu’ici on a moins mal qu’ailleurs à l’accouchement, que les bébés font leurs nuits dès leur arrivée dans leur couverture PRADA et que les plateaux repas viennent de chez Bocuse. Non, je ne veux pas connaître les prix de la consultation, voyez ça avec ma mutuelle (ah ah ah !)

« Madame Chazal, serait-il possible d’avoir une chambre à un mois et demi de grossesse ? »

Hélas j’ai une bonne mutuelle mais pas à ce point là.

Et comment vous expliquer ce premier rendez-vous avec mon vénérable obstétricien ? Une douceur d’homme s’excusant d’avance s’il peut vous causer quelques désagréments (en même temps j’ai vite compris dans ma vie de femme la différence de traitement entre un gynécologue et un masseur). Et ma rencontre avec son remplaçant pendant les vacances de Toussaint ? Cet homme a pris le chemin de la raison, il a choisi médecine plutôt que mannequinat chez Lagerfeld pourtant cette voie lui semblait toute tracée.

Cette fois-ci, bizarrement, ma valise de maternité est prête depuis un bon moment et je trépigne d’impatience comme la veille d’un départ en vacances. Faites que ce petit sorte et que je me puisse enfin aller me reposer dans ma clinique privée !

Faudrait pas non plus que j’apprécie trop mon séjour, je pourrais décider de refaire un gosse rien que pour ça !

Publicités
19 commentaires leave one →
  1. décembre 22, 2009 11:51

    Eh beh, toutes les cliniques privées ne ressemblent pas à ce que tu décris. Par chez moi c’est rideaux à fleurs (plutôt que stores pourris) & t’as des lingettes à la place du coton pour les fesses de junior, c’est tout.
    Et c’est pour quand le tranfert au quasi-paradis ?

  2. décembre 22, 2009 1:15

    Ben, moi aussi, j’ai accouché dans une clinique privée, celle des Lilas. C’était rue du Coq-Français, pas Rockefeller, c’était drôlement bien et j’ai pas eu de supplément à payer, mais l’ouvreuse ressemblait à ma cousine, pas à Claire Chazal.
    T’as pas peur de ruiner ta mutuelle ?

  3. electromenagere permalink*
    décembre 22, 2009 1:20

    @Firemaman : 1 mois et demi, c’est loooooooong !

    @la vie : quand je vivais à Paris, j’ai failli accoucher là-bas mais je dirais que c’ets une autre sorte de clinique les Lilas, plutôt bobo et revival seventies. C’etait l’eclat’ là-bas alors ? le oinj tournait ? 😀

  4. décembre 22, 2009 1:23

    ah ben moi quand j’ai vu les taux de césa dans les cliniques privées parisiennes (genre un bon 38% bien tassé, quand c’est pas plus) j’ai opté pour le public.
    Ah merde t’as pas encore accouché! rho la gaffe! je sors!
    😉

  5. electromenagere permalink*
    décembre 22, 2009 1:28

    @miss400 : moi c’est quand j’ai vu le taux d’abonnement à Canal Plus des hôpitaux lyonnais (genre même pas 1 %) j’ai opté pour le privé 😀

  6. décembre 22, 2009 1:58

    Tu as pris quelles marques pour le trousseau de naissance ?

  7. décembre 22, 2009 2:35

    j’ai décidé de suspendre (définitivement) mon abonnement à l’hôpital.
    mais j’ai vachement apprécié et comme c’était un hosto universitaire, j’ai enfin pu foutre au rencard ma pudeur. En même temps, côté bouffe, il avaient déjà intégré le concept « végétarien » (oui, même en 2001!)

    amuse-toi bien quand même! 😉

  8. décembre 22, 2009 5:06

    Je suis d’accord pour la clinique privée, tu prêches une convaincue. Mais t’évites quand même le médecin des stars, hein, genre Delajoux.

  9. décembre 22, 2009 10:25

    Plus qu’ un mois et demi Electro !
    Joyeux Noël !!!

  10. décembre 23, 2009 8:39

    j’ai accouché deux fois à l’hôpital de la croix rousse (le plus proche de chez moi, c’est aussi un critère qui peut avoir son importance) et j’ai été deux fois très contente à tous les niveaux même si dans l’assiette c’était un peu insipide …bon courage pour le mois et demi restant..à la fin on trouve ça long…

  11. décembre 23, 2009 9:13

    J’imagine qu’avec une telle clinique privée, c’est ton mari qui va être heureux ! Il pourra rester tranquille à la maison pendant que tous les mannequins (lire infirmiers) du service prendront soin de toi.

    PS 1: est-ce vrai que dans les cliniques privées les génies (lire bébés) savent marcher et lire à la naissance ?

    PS 2: en cas de PS 1, ça te permettra de profiter à fond de ton mannequin (lire gynéco).

  12. décembre 23, 2009 11:28

    ahaha ! t’as raison ! profite !

  13. cybermaman permalink
    décembre 23, 2009 11:59

    Ahaha si je tente un potentiel bébé 2 un jour, et si j’ai d’ici là une bonne mutuelle, j’aimerais bien tenter d’accoucher dans une clinique privée aussi… Sinon, rien qu’une chambre individuelle serait le comble du luxe (ça m’évitera de voir mon allaitement perturbé par le fils de ma voisine de chambre qui se plantait devant moi en demandant très fort « Pourquoi la madame elle sort son titi maman? C’est dégoûtant! ».).

  14. décembre 23, 2009 6:03

    Si ton critère est d’être dorlotée dans un environnement agréable, ton choix est le bon!
    Profite bien de ce merveilleux moment!

  15. décembre 24, 2009 1:55

    Moi aussi, j’ai nettement apprécié d’avoir fait naitre Barbalala dans une clinique privée…

  16. décembre 24, 2009 1:31

    Je te comprends parfaitement ! c’est assez dur et douloureux un accouchement, autant qu’il se passe dans des draps Prada avec un docteur mannequin ! : )

  17. décembre 25, 2009 10:04

    T’as réservé là ?

    http://www.american-hospital.org/Maternite.1296.0.html

  18. décembre 29, 2009 12:07

    j’ai fait le meme choix que toi pour mon 3eme accouchement, la clinique privée : non pas pour la qualité des soins, car l’hopital est top, mais juste pour le plaisir d’avoir la CHAMBRE INDIVIDUELLE et « dormir » un tout petit peu… et je n’ai pas regretté !
    allez encore six semaines !

  19. décembre 29, 2009 4:02

    tu as cent mille fois raison, moi j’ai accouché l’hopital américain et cela a été un plaisir absolu : suite avec chambre séparée pour le papa, salle de bains : baignoire multi jets et douche italienne, nourriture royale et la nuit il te prenne BB pour que tu puisse dormir…question médical le top du top, pudeur préservée, péridurale extra (j’ai même dormi pendant le travail !!!).
    Mais prévoir carte platine Amex,
    Plein de bonnes choses pour toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s