Skip to content

A bout de souffle

septembre 7, 2009

Pour raconter une histoire il est parfois nécessaire de révéler des bribes de sa vie privée comme d’avouer que tous les jours ouvrés de la semaine on écoute à 11 H Stéphane Bern.

C’est mon côté princesse de Monaco.

Et au retour de la pause déjeuner, si j’ai l’esprit bien éveillée, je prête mes oreilles à Patrice Gélinet pour 2000 ans d’histoire (l’émission radiophonique que j’aurais du écouter pendant mes études d’histoire mais que je préfère suivre maintenant que je les ai ratées).

C’est mon côté Alain Décaux (pour l’Histoire, pas pour les études ratées)

Ainsi vendredi ai-je appris, de la bouche même de Patrice Gélinet, que l’on fêtait les 30 ans de la mort de Jean Seberg. Et j’ai écouté.

C’est mon côté petit vieux qui lit la rubrique nécrologique.


Pour beaucoup d’entre nous, Jean Seberg est la jolie vendeuse américaine de journaux sur les Champs-Elysées, la petite amie d’un Belmondo voyou qui va payer le prix fort. En réalité elle était beaucoup plus que cela dans la vraie vie mais les oubliettes de l’histoire passant par là, il ne reste plus qu’un joli minois un peu triste.

Dans les années 60, Jean Seberg était la femme du romancier Romain Gary, de plus de 20 ans son ainé. Actrice comblée, elle a sans doute vécu ses plus belles années à ses côtés. Lors d’un tournage à Los Angeles, elle assiste à des émeutes raciales. De nature révoltée, Jean Seberg se met dès lors à soutenir publiquement les Black Panthers ce qui ne fut pas du goût du FBI, bien décidé à la neutraliser. C’est une véritable cabale qui est organisée contre elle : les propositions de films se font plus rares et Jean le vit mal.

L’horreur atteint son paroxysme en 1970 : alors enceinte de sept mois et divorçant de Romain Gary, on l’accuse d’avoir eu une liaison avec un des membres des Black Panthers qui serait le père de ce futur enfant « café au lait » (terme employé par la presse à l’époque). Elle fait alors une grave dépression ce qui conduit à l’accouchement prématuré de sa fille qui meurt deux jours plus tard. Elle ne s’en remettra jamais.

D’aventures malsaines (amants qui lui soutirent de l’argent et qui la battent) en problèmes de drogue et d’alcool, la vie de Jean sombre inexorablement. Pour finir par une fin plus que sordide : disparue le 30 août 1979, elle est retrouvée morte huit jours plus tard à l’arrière d’une voiture à deux pas de chez elle, enroulée dans une couverture. Selon l’autopsie, sa mort est la résultante d’une prise d’alcool et de barbituriques. On conclua au suicide mais la thèse de l’assassinat est toujours d’actualité.

« Dégueulasse ? Ca veut dire quoi dégueulasse ? » se demandait-elle à la fin du film A bout de Souffle.

Ca veut dire qu’ils ne t’ont pas épargnée.

Vous pouvez encore écouter cette émission jusqu’à jeudi prochain sur France Inter.


Publicités
24 commentaires leave one →
  1. septembre 7, 2009 8:09

    Dis donc , tu m’a tenu en haleine là…..tu veux pas continuer à raconter parce que tu fais ça bien!!

    Et on a pas toute « la vie devant soi » :o)) (j’espèe que je ne me plante pas d’auteur ……)

  2. septembre 7, 2009 8:18

    Si tu aimes Jean Seberg, il y a un très beau livre de Diego Gary : http://www.amazon.fr/lesp%C3%A9rance-vie-Alexandre-Diego-Gary/dp/2070125777/ref=sr_1_1?ie=UTF8&s=books&qid=1252304289&sr=8-1
    Je ne manquerai pas d’ écouter cette émission . Merci Electro .

  3. septembre 7, 2009 8:49

    j’avais lu une bio très intéressante sur Jean Seberg dans le cadre d’un prix littéraire mais je ne me souviens pas du titre…elle a eu une vie pas banale, c’est le moins qu’on puisse dire…

  4. septembre 7, 2009 9:26

    Je ne connaissais pas autant cette histoire de Jean Seberg. Merci de nous la faire partager

  5. septembre 7, 2009 10:16

    Yeaaaaaaaaaaaahh, je ne connaissais pas vraiment l’histoire de sa mort, j’ai toujours lu qu’elle était morte un peu comme Marylin, alcool et somnifères. Ce n’était pas la première actrice américaine qui a porté les cheveux courts ?

  6. septembre 7, 2009 10:26

    Hannnnnn bah j’écouterai ça demain, avant d’aller travailler !!! Merci beaucoup beaucoup !

  7. Grain permalink
    septembre 7, 2009 10:46

    Histoire très touchante

  8. septembre 7, 2009 11:05

    Ouahou
    suis scotchée (non vraiment hein, je déconne même pas), tu racontes super bien, très touchante histoire !

  9. septembre 7, 2009 11:40

    Et bien je ne savais pas grand chose d’elle, à part Romain Gary.
    C’est horrible !

  10. septembre 7, 2009 12:04

    quelle fin horrible… elle était si belle, la fin de sa vie n’a pas été à son image.

    Tu connais café-crime sur Europe 1? vers 13h30 je crois. Je suis tombée dessus par hasard et c’est prenant !

  11. septembre 7, 2009 12:19

    tu sais que toi et moi on est trop synchrone de la culturisation?
    et « rue première campagne » tu y vas en pélérinage?
    belle bio concise, bon choix d’actrice.

  12. septembre 7, 2009 12:33

    J’ai lu il y a peu un article sur elle, c’est étrange. Oui, il y a quelque chose de rageant dans son destin.

  13. electromenagere permalink*
    septembre 7, 2009 1:21

    @Sandra : non tu t’es pas trompée 😉 Devrais-je me reconvertir en Decaux ?

    @Frannso : j’ai découvert l’existence de ce livre en faisant justement des recherches pour ce post. Dur comme patrimoine familial.

    @chocoladdict : peut être celle dont parle Frannso ou alors celle de l’invité de l’émission justement. Peu de livres parlent d’elle en fait.

    @Angelita : moi non plus. Et quand j’ai vu qu’il y avait si peu sur elle sur les blogs, je me suis dit que ce serait un bon sujet.

    @Angie : la première je ne sais pas. Mais c’est vrai que c’était une véritable icône de la mode dans les années 60.

    @Melle Sam : mais de rien ! Ravie que ça te plaise !

    @Grain : moi aussi je fus touchée

    @E-zabel : c’est l’histoire qui veut ça, ma façon de raconter n’a rien à voir (mais merci quand même) 😉

    @Firemaman : moi non plus je savais pas

    @leoetlisa : Café Crime, je ne connais pas. Je vais écouter, j’adore écouter 🙂

    @miss400 : je la savais, je me reconnais dans ce que tu dis mais « rue première campagne » au secours ! (si j’ai bien compris) depuis que je vis plus à Paname je le vis très bien 🙂

    @Chouyo : c’est vrai que c’est étrange comme si son physique ne pouvait s’accorder avec une vie aussi sordide.

  14. septembre 7, 2009 4:04

    J’aime beaucoup son style à la garçonne.

    Je vais aller faire des recherches sur Internet, ça m’obsède cette info. 😉

  15. septembre 7, 2009 4:08

    J’ai adoré son style de petit garçon et sa manière de prendre partie…merci de votre info

  16. septembre 7, 2009 4:50

    Avec moi, c’est Patrice Gélinet qui va avoir un destin tragique, vu que je vais le buter pour prendre sa place !
    J’adoooooooore 2000 ans d’histoire, et en plus – comme ça existe depuis longtemps – il y a ce délicieux côté madeleine (façon jeu des 1000 euros-ex 1000 francs, bonjour l’inflation)

  17. septembre 7, 2009 4:51

    (et si on faisait un mixe : le jeu des 2000 euros d’histoire ?)

  18. electromenagere permalink*
    septembre 7, 2009 6:47

    @Angie : je le sens que ça va finir en post cette histoire 🙂

    @Laurence : bienvenue ! (mais on s’est déjà rencontré non ?) Je crois qu’on a toutes craqué pour sa coupe de cheveux, celle que peu ont osé !

    @la ch’tite : le problème c’est qu’en commençant l’émission à 13H30, ça veut dire que tu commences à travailler en fin de matinée et donc tu déjeunes plutôt après genre à 15 H. Ah non ! Je pourrais pas faire Gélinet, mon estomac ne le supporterait pas !

    @la ch’tite bis : c’est pas le camembert jaune au Trivial Pursuit ca ?

  19. septembre 7, 2009 7:05

    Belle et tragique à la fois. J’ai lu que tu hésitais à faire un billet sur elle : finalement tu l’as fait et tu as eu raison !

  20. electromenagere permalink*
    septembre 7, 2009 9:20

    @madame Kevin : j’avais peur d’emmerder oui. J’avais tort.

  21. septembre 8, 2009 1:20

    je n’ en savais pas tant sur sa vie … ben c’est moche … comme Romy, il y a des destins tragiques ou maudits, le cinéma les immortalise et la vie leur fait payer chère –
    Suis touchée de lire ça aujourd ‘hui-
    C’est pas rien le cinéma !

  22. electromenagere permalink*
    septembre 8, 2009 9:58

    @kalor : et c’était tout pour elles !

  23. septembre 8, 2009 4:49

    Je le sens aussi, j’ai trouvé deux, trois petites choses intéressantes. Il faut que je réfléchisse si ça en vaut la peine ou non de faire un post.

  24. octobre 8, 2009 7:45

    moi je france-interise du matin au soir. pas si mal pour une radio public. pas trouvé mieux pour le moment, surtout sans (trop de) pubs…
    me suis qd même demandé pourquoi ce thème avant d’écouter son histoire… qui mériterai un film… finalement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s