Skip to content

Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se retrouve en bikini

juin 30, 2009

Faut pas croire. Là comme ça, je n’ai aucune idée sur ce que je pourrais écrire. J’ai juste trouvé un titre, qui vaut ce qui vaut, un titre qui fleure bon la fleur de Vahiné et le Tahiti douche.

Je me sens un peu comme un candidat de la Nouvelle Star qui aurait oublié les paroles.

Alea Jacta Est. (Suivons mon instinct et brodons sur ce titre)

Je dois être obsédée par l’eau en ce moment : d’abord ce titre puis cette citation de César déclamée lors de sa traversée du Rubicon (voir Rome, saison 1, épisode 2). Je bois deux litres d’eau par jour, tout cela doit me monter à la tête. Vittel, Evian, Saint-Amand, Thonon, Volvic, Contrex, Quézac, Saint-Yorre : on dirait le circuit touristique d’un tour opérateur des Alcooliques Anonymes.

A moins que cela ne soit du à mon attirance pour les proverbes et les citations. Un de mes jeux préférés consiste à mélanger les proverbes entre eux.

Pierre qui roule vient en mangeant (Pratique quand on connaît dans son entourage un Pierre un peu enrobé qui se tape souvent l’incruste)
Au royaume des aveugles tous les chats sont gris (c’est peut être vrai, personne ne peut vérifier là-bas)
Un de perdu, plus on rit (plus vraisemblable que dix de retrouvés en tout cas)
Les cordonniers sont les plus malheureux en amour (j’ai toujours trouvé un air triste à mon cordonnier)
Noël au balcon châtie bien (ah ça ! c’est la faute du réchauffement climatique)
Quand le vin est tiré, la caravane passe (même quand le chien aboie, j’ai jamais vraiment saisi le sens de ce proverbe)
Etc,.

Je vais trop loin dans l’analyse. Je crois que j’ai juste besoin de faire ma cruche sur une plage. Même Paris me fait envie (sauf son bikini, j’aurais peur de m’étrangler avec).

Ah Paris ! Je me dis toujours que ça doit être désagréable d’avoir un prénom de ville. Je n’aurais pas apprécié que mes parents m’appellent Toulouse ou Dunkerque. Et que dire de Bourg-la-Reine ?

Enfin elle, elle est à la plage tandis que moi je passe mes journées dans un bureau non climatisé. Eau rage, eau désespoir, sueur ennemie, n’ai-je donc vécu que pour cette avarie ? Évidemment ça me fait une belle empreinte écologique ce dysfonctionnement de la clim’ (+7 sur l’échelle de Yann Arthus Bertrand) : je suis verte, et incapable de travailler, et suis en train de rêver de vivre la vie de Paris Hilton.

Enfin, comme on dit chez nous, Après la pluie, on mettrait Paris en bouteille. Ce qui veut dire que quand les températures seront redescendues, l’envie de devenir Paris Hilton sera vite oubliée.

Publicités
11 commentaires leave one →
  1. juin 30, 2009 10:32

    La seule différence qu’il y a entre ton bureau et le mien c’est la climatisation.

    Je rêve aussi de plage, d’eau, de sable blanc et chaud, de vacances, quoi.

  2. juin 30, 2009 11:36

    Sûr qu’avec un bureau non climatisé tu dois boire de l’eau autrement c’est la déshydratation assurée

  3. juin 30, 2009 2:20

    « Eau rage, eau désespoir, sueur ennemie, n’ai-je donc vécu que pour cette avarie ?  »

    j’ aime ta deconnecticut ambiante … tu devrais penser à moins bosser l’ electro tellement c’ets à piss …, en fait, ça nous ferait des super billets de « portnawak » , surtout pour les soirées d’ hiver … est-tu forte aussi au scrabble du « j’ invente / j’ inverse » ? … je viens de la trouver cette nouvelle règle débile !

    Et cet hiver t’ auras envie d’ être qui ?

    Bon, levez-la main celles qui veulent partir au ski avec l’ electro ?

    – Moi, Moi, MOOOI m’dame !

  4. juin 30, 2009 3:03

    A la tienne Etienne !

  5. juin 30, 2009 7:02

    Et Bergues, tu imagines de t’appeler comme ça ?

  6. skat069 permalink
    juin 30, 2009 9:15

    J’aime : « c’est la goutte d’eau qui met le feu aux poudres ».
    Et ce fameux proverbe : « Neige en novembre, Noël en décembre ».

  7. juin 30, 2009 10:22

    donc toi, les bureaux surchauffés, ça te fait ça comme effet … intéressant !

  8. juin 30, 2009 11:50

    A mon boulot il y a la clim’ et franchement, c’est pas agréable de bosser en pull en se les gelant alors que dehors il fait super beau! J’essaye de militer contre mais les vieux de mon boulot ont besoin de fraicheur…

    Je retiens Bourg-la-Reine pour ma futur fille :p

  9. electromenagere permalink*
    juillet 1, 2009 6:47

    @Angie : fille gâtée va ! vouloir à la fois la clim et les vacances ! 🙂

    @Angelita : et puis c’est pratique, je dois même pas faire pipi

    @Kalor : l’hiver c’est simple j’ai envie d’être n’importe qui sachant rester plus de dix minutes debout sur ses skis ! Mais par contre je suis championne d’ingurgitation de tarte à la myrtille 😀

    @E-Zabel : Hips ! 🙂

    @Madame Kevin : toi, tu dois avoir un pouvoir surnaturel ! Figure que je pars pour Bergues ce soir !

    @skato69 : un proverbe qui ne se dément jamais !

    @Sounie : l’effet premier c’est quand même que je m’endors !

    @Malira : J’ai pas envie de geler non plus mais hier on a eu 34 degrés dans le bureau et je t’assure que c’est très très dur !

  10. juillet 2, 2009 11:49

    j’adore lire ce genre d’articles. Tu es géniale !!!!!
    J’aurai détesté qu’on m’appelle bourg la reine, en effet.

  11. juillet 2, 2009 12:47

    elle s’est tout trompé en mettant son maillot, la pauvre, c’est compliqué aussi, tu sais…
    Yann, ouais, en fait ? Tu voudrais une médaille ? sa famille en fait des très sympas (bon pk, c’est légèrement connoté, mais c’est pratique, juste en face de l’église st germain, à côté des deux magots (enfin, non, entre temps, il y la maison vuitton)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s